Dépendant du ministère de l’Education nationale, le Cned (Centre national d’enseignement à distance) est le premier établissement public d’enseignement à distance en Europe. Au service de tous les âges, il scolarise plus de 250 000 inscrits : scolaires, étudiants et aussi ( 2/3 des inscrits) adultes demandeurs d’emplois, en reconversion professionnelle, bénéficiaires de la formation permanente, femmes au foyer, prisonniers, malades ...




dimanche 6 mars 2011

Lyon s'entraine à l'évacuation des locaux


5 commentaires:

  1. est-ce que c'était une vraie fuite ou une fausse fuite de gaz ?

    RépondreSupprimer
  2. Pendant un moment le bruit a couru que c'était pour nous fermer dehors du Cned !
    Et comme c'était le même jour que la giga panne informatique (le bruit court aussi que c'était volontaire), on hésite encore : info ou intox ?
    Bon, on a passé une heure dehors, il faisait beau et ça nous a donné l'occasion d'échanger sur l'avenir du Cned ...

    RépondreSupprimer
  3. http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2010N4336

    Baud

    "Dans notre société qui forme bien ses citoyens, il est anormal de démanteler une telle institution qui permet à bien des gens de se former sans se déplacer"

    RépondreSupprimer
  4. Réunion au ministère : F.O. a été reçue.
    Conclusion : aucune décision de fermeture ne vient du ministre ! C'est une proposition du Recteur Leroy qui pour l'instant n'est pas retenue (proposition de fermer Rouen, Lyon et Vanves comme le bruit a courru).
    Le bien fondé n'est pas encore prouvé.
    Conclusion : ils vont tout faire pour prouver que c'est une bonne idée car c'est difficile de faire marche arrière quand on est sur de soi... Restons vigilants, il ne faut pas qu'ils fassent n'importe quoi uniquement pour leur confort personnel !
    Bravo à tous pour votre engagement dans les instituts, mais aussi à la DG et à tous les profs à domicile, inscrits et autres défenseurs du Cned.

    RépondreSupprimer
  5. Encore des actions dans les sites : petites actions déstabilisantes et répétées. On ne lâche rien !

    RépondreSupprimer