Dépendant du ministère de l’Education nationale, le Cned (Centre national d’enseignement à distance) est le premier établissement public d’enseignement à distance en Europe. Au service de tous les âges, il scolarise plus de 250 000 inscrits : scolaires, étudiants et aussi ( 2/3 des inscrits) adultes demandeurs d’emplois, en reconversion professionnelle, bénéficiaires de la formation permanente, femmes au foyer, prisonniers, malades ...




mercredi 10 avril 2013

Nommé fin aôut 2012 le SG du CNED nous quitte :

http://www.biep.fonction-publique.gouv.fr/common/jobSearch/showOfferExt/offerId/67420

45 commentaires:

  1. Merci pour l'information.
    On n'a de quoi se poser des questions !

    RépondreSupprimer
  2. bonjour les dommages collatéraux

    RépondreSupprimer
  3. Parce que certain(e)s se posent encore des questions ?

    RépondreSupprimer
  4. Quand je pense que le DG est un Humaniste !laissez moi rire : si le SG n'était pas parti il aurait continué à prendre des coups, avait- il le choix ?

    RépondreSupprimer
  5. Vous ne croyez pas qu'il est déjà bien puni le DG : comment va t il pouvoir se sortir du Cned ? Sur son CV il a une grosse tache à la fin. Marqué au fer rouge comme les précédents, il ne pourra sortir que par le bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y est presque. Est il si lucide que cela ? Pense t'il vraiment qu'il puisse redresser le CNED tout seul ? S'il est tout puissant probablement !

      Supprimer
  6. À lire : article de CAPITAL (mai 2013)

    RépondreSupprimer
  7. Chasseur de pipeau7 mai 2013 à 22:11

    Pour se défouler, je propose un truc, chaque site fais son mur de cons, on fait un concours, ça aura le mérite de nous faire rigoler pour passer le temps(qu'il est long!) mais surtout ça fera fera chier les fâcheux incompétents qui nous "managent", qui "gèrent" du vent...

    RépondreSupprimer
  8. le cned coule à grande vitesse car géré par une armée d'incompétents avec le syndrôme de peter mais la fermeture est une évidence pour ce machin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Cned c'est l'armée mexicaine.... y'a plus de généraux et colonels que de troufions....

      Supprimer
  9. payer des placards avec l'argent public, stop le gaspillage pour des incompétents, la cour des comptes montre une chute inéluctable car ce machin inadapté à l'ère du temps...des changements de logos à répétition toujours horribles mais il faut occuper des stratèges incompétents avant la fermeture prochaine...

    RépondreSupprimer
  10. des comptes sont à justifier sur cette gestion désastreuse avec un gaspillage des deniers publics et un enrichissement des stratèges incompétents...une chute libre des inscrits, la fin est plus qu'une évidence avec les indicateurs pertinents de la cour des comptes...

    RépondreSupprimer
  11. cf le rapport de la cour des comptes avec une analyse réaliste des graves dysfonctionnements et le déclin inéluctable, des comptes sont à justifier sur l'utilisation des deniers publics "Sur les quinze dernières années, le déclin de l'activité du CNED a été continu : le nombre total des inscrits a été divisé par deux entre 1998(402 000 inscrits) et 2011 (202 000 inscrits). Cette chute spectaculaire s'est poursuivie par la suite, y compris après la mise en place, en 2009 et 2010, d’une nouvelle tarification.
    Le déclin observable sur longue période apparaît d’autant plus inquiétant pour la pérennité de l’établissement...
    Le défaut persistant de comptabilité analytique prive toujours la subvention pour charges de service public, qui représente en 2011 plus de la moitié des recettes du CNED, d’une justification précise ?
    L’absence de comptabilité analytique ne permet toujours pas à l’établissement de distinguer les prestations commerciales des prestations
    de service public et, par voie de conséquence, de justifier le montant de la subvention pour charges de service public ? Elle ne permet pas non plus de fonder le montant des redevances facturées aux usagers du service public ?
    Le CNED n’est pas davantage en mesure de s’assurer que les tarifs pratiqués sur le marché couvrent bien les coûts de revient de
    l’établissement, ce qui l’expose à des contentieux devant l’autorité de la concurrence.
    L’avant-projet d’établissement n’apporte pas la preuve d’une réflexion aboutie.(traduit l'incompétence...)
    En effet, il fait valoir que « l’effort de notre développement devra se faire particulièrement sur le marché de la formation professionnelle continue et du retour à l’emploi ». Ce débouché de la formation
    professionnelle fait l'objet d'un scénario de croissance qualifié
    « d'ambitieux, mais réaliste », avec un objectif d’augmentation du nombre
    d’inscrits de 10 % en 2013 et de 30 % en 2014 et 2015 ? (prévoir la chute)
    Or ce secteur est précisément celui pour lequel le CNED a enregistré le plus fort recul ces dernières années. Alors même que le
    marché de la formation professionnelle était en croissance d’environ 8 % par an, le nombre d’inscrits au CNED s’est effondré en dix années, passant de 59 500 inscrits en 1999 à 13 500 en 2009. Sur un marché
    global évalué à la même date à 31 Md€, le CNED n’en captait plus que 5 M€. Ce domaine d’intervention est fortement concurrentiel et animé par de très nombreux intervenants, si bien que la légitimité de la présence
    d’un acteur public supplémentaire et son aptitude à y réussir peuvent prêter à interrogation ?
    À tout le moins, le CNED doit faire la preuve de son aptitude à déployer un savoir-faire lui permettant de s’implanter dans des conditions
    de coût et de rentabilité normales et mesurables sur ce marché."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Restez connectés à votre AVENIR

      Supprimer
  12. Alain Botton est le nouveau secretaire général du Cned
    http://www.newspress.fr/communique_266229_1364_RSS-FR-ZON-506.aspx

    RépondreSupprimer
  13. Sa première décision : faire un faux recrutement de l'actuelle directrice de lyon ! SCANDALE !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut.... il ne faut rien dire c'est une copine du DG

      Supprimer
  14. tout va très bien madame la marquise...

    RépondreSupprimer
  15. IL NE FAUT PAS LAISSER PASSER CELA ! JE PROPOSE UN COURRIER AU MINISTÈRE, AU PRÉSIDENT ET AUX MEMBRES DU CA.
    SINON C'EST REPARTI POUR LA DÉRIVE : ON NE REDRESSE PAS LE CNED, ON VIT SUR SON DOS JUSQU’À SA MORT PUIS ON REPART SUR LES ILES !
    NON ! NON ! NON ET NON ! NE LAISSONS PAS FAIRE !

    RépondreSupprimer
  16. "C'est pourtant facile d'obtenir une promo !"
    signé Monica Liwinsky

    RépondreSupprimer
  17. Au pays des bouffons, les cougars sont reines

    RépondreSupprimer
  18. On est tous sûrs d'une chose : ça ne peut pas être ni pour la quantité ni pour la qualité de son travail !
    D'ailleurs on ne la voit jamais : est ce que quelqu 'un sait si elle vient travailler des fois ?

    RépondreSupprimer
  19. Demande à sa cour ! Les courtisans assistent au petit lever, déjeuner, et autres pauses café.

    RépondreSupprimer
  20. Le bon chevalier Peillon va bientot faire du ménage dans toute cette cour.
    D'après certaines rumeurs,le CNED n'en à plus pour trés longtemps,et Rose à sautée du Titanic....

    RépondreSupprimer
  21. Je suis toujours étonné de voire qu'il n'existe pas sur youtube, dailymotion et autres plateforme, des vidéos de qualité sur le CNED, (vidéos de promotion, vidéos sur les formations)

    Je m'interroge :)

    RépondreSupprimer
  22. Vous voulez une vidéo de promotion ?

    http://www.youtube.com/watch?v=zi6_YnE439E

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut peut être demander au 3,5 millions de chômeurs leurs avis, ils ont sans doute de bonnes idées pour remplacer votre armée mexicaine (généraux, colonels et aussi les soldats, il doit bien en avoir aussi), en tant que chômeur je veux bien prendre votre place et me former

      Supprimer
  23. et pour compléter, j'ai l'impression que vous ne saisissez pas très bien dans quel monde nous vivons, tous le monde n'est pas fonctionnaire

    RépondreSupprimer
  24. Ca c'est sur ! il y a même des contractuels qui se font lourder au Cned!!

    RépondreSupprimer
  25. Bon soyons raisonnables : il faut fermer TOUT le Cned.
    Car : pompe à fric, impossible à moderniser car trop vieux, trop lourd, trop gros.
    Et puis on va tous retourner dans la vraie vie et enfin on verra ceux qui sont capables et ceux qui sont payés à ... Pas grand chose.

    RépondreSupprimer
  26. La chute s'explique par l'historique...prenez le cabinet, les différentes directions avec CV...l'incompétence règne et se recycle, du cabinet placard en site placard...La chute des inscrits est à la hauteur du niveau des incompétents. La fermeture prochaine est une réalité dans ce monde déconnecté, le retour à la vraie vie sera rude...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons directs : le Cned c'est un placard de profs surtout !

      Supprimer
  27. zéro pointé pour le cned

    http://www.capital.fr/enquetes/derapages/cours-a-distance-zero-pointe-pour-le-cned-848616

    RépondreSupprimer
  28. Est ce que les responsables syndicaux de Rennes 1 ont été informés des habitudes de travail de notre ancien DRH ?
    Ça pourrait leur rendre service ....

    RépondreSupprimer
  29. Est ce que les responsables syndicaux font s'occuper pour de vrai, du mal être dans tous les sites?
    Est ce que la tutelle va enfin envoyer une enquête administrative sur chaque site?

    RépondreSupprimer
  30. Je ne trouve pas l'anonce du faux recrutement piston de la Directrice de Lyon.
    Pouvez vous le mettre ici ?

    RépondreSupprimer
  31. Ce qui manque cruellement au Cned, ce sont des représentants des personnels dignes de ce nom et non des mous qui n'osent pas faire trop de vagues de peur de perdre leur prime informatique, car le représentant des personnels est souvent un informaticien qui défend ses privilèges.

    RépondreSupprimer
  32. Je lance l'idée d'un fonctionnement à l'identique de la redoute : un catalogue dans la boîte aux lettres des gens et on peut cibler une population bcp plus large que celle trop restrictive des salons habituels dans lesquels l'établissement est représenté. Il suffirait après cela de mettre en place des marchés avec des relais pour que les clients puissent récupérer leurs cours au coeur même des bourgs et des villes. Tout ceci accompagné de commandes habituelles sur notre internet..Le Cned est un bel outil, la société nous impose des changements mais la simplicité dans les actions menées est resté en marge d'idées trop souvent complexes pour certaines. La nature nous montre des modèles simples à suivre pour respecter l'environnement par exemple, faisons de même avec la société en utilisant ce qu'elle a de bien, qui fonctionne et qui a fait ces preuves ! Il faudrait instaurer une boîte à idée dans laquelle notre direction pourrait puiser des idées simples et constructives émanant des "petites mains" comme le soulignait notre directeur général lors de certaines allocutions, les réunir autour d'une table lorsque l'idée est intéressante et construire un projet audacieux par son bon sens. Observons également que si une société privée ou public veut se faire connaître, elle se montre partout où justement le public est en grand nombre et s'y retrouve de manière quasi hebdomadaire (grandes surfaces, fnac, etc.)sous la forme de mini stand ; ce sont des endroits ou l'on ne voit jamais notre marque de fabrique..... Bonne journée à tous et toutes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve cette idée excellente : simplifions, revenons à l'essentiel, et arrêtons les projets fous, chers et inconcevables.

      Supprimer
  33. Au moment où les contractuels sont virés, certains après presque 10 ans de travail au Cned qui ont la cinquantaine, les directeurs de site se voient attribuer un nouveau titre, qui pour certains correspond à une augmentation de 200 points d'indice, soit environ 1 000 € mensuels (primes comprises).

    C'est cela que la direction appelle réduction de la masse salariale.

    A Lyon, une réunion "secrète" s'est tenue après le CHS, où la très brillante, mais surtout invisible, directrice a annoncé que les départs à la retraite des responsables de formation (4 sont prévus pour l'année scolaire 2013-2014) ne seraient pas remplacés et 2 autres postes seront supprimés. Soit 6 postes.

    Que devient un organisme de formation sans responsable de formation ? Nul doute que notre performant directeur, ancien prof, nous trouvera une solution.

    Et qu'en est-il exactement du départ du DRH (remplacé par un DRH qui a le sens de l'humour noir ; cf. article de Rue 89 sur Amadeus France), du SG après 6 mois, et de la majorité des personnes qui travaillaient à la DRH ?

    La majorité des directeurs sont partis depuis 2 ans. Et les nouveaux changent à nouveau tout, ne s'appuyant pas sur ce qui a été fait.

    Le Cned va avoir du mal à se moderniser avec tous ces gens qui ne sont là que pour valoriser leur CV et trouver d'autres postes plus prestigieux, et pas du tout pour penser au personnel mais aussi, et surtout, à tous nos inscrits.

    Combien de nos directeurs connaissent vraiment ce qu'est le travail à faire en direct avec l'inscrit ? Ce que nos élèves attendent vraiment de nous ? Après, on se demande pourquoi les inscrits ne viennent plus au Cned.

    Courage à chacun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1000€ de prime pour un directeur de site .. vous êtes trop court .. vous pouvez x2

      Supprimer
  34. La fermeture approche à grand pas...Cette bande d'incompétents dilapide l'argent Public, un gaspillage hors norme de plusieurs millions avec un enrichissement personnel des incompétents au détriment du Service Public...Une mise en examen prochainement...

    RépondreSupprimer
  35. Le patron a déclaré à la radio que les problèmes étaient derrière nous. Fait demi tour, tu les verras mieux!

    RépondreSupprimer
  36. Il parle de lui : ses problèmes de salaire !
    Ceux de Mme Directrice de Lyon.
    Ceux des "bouche trous", et autres flatteurs de Poitiers.
    MAIS PAS LES PROBLEMES DU CNED !

    RépondreSupprimer
  37. Hi this nice site. I love this site. I you want to know anything about ‘’Reussir son CV’’ you can visit this site. You are always welcome to this site. If you want to visit this site please click on’’Reussir son CV’’

    RépondreSupprimer